5 QUESTIONS À DOMINIQUE SCHERRER

DOMINIQUE SCHERRER MANAGER OUTRE-MER

Chez Schneider depuis 2009

Dominique Scherrer travaille chez Schneider depuis près de 15 ans et occupe le poste de manager outre-mer sur le site de Bâle. Parmi ses devises de vie, on peut citer “There’s always sunshine after the rain” et “If you want something you never had, you have to do something you’ve never done!”

Comment s’est passé votre premier entretien d’embauche chez Schneider ?

C’était quand même un peu spécial, car cela n’existait pas sous la forme classique. Disons que nous nous sommes mis d’accord sur une collaboration dans un lieu neutre.


Pourquoi devrais-je confier ma marchandise à Schneider ?

Si vous appréciez un partenariat durable d’égal à égal, vous êtes à la bonne adresse chez Schneider. Schneider offre un conseil professionnel et spécialisé à un prix juste. Dans les bons comme dans les moins bons moments.


Quelles sont les trois qualités les plus importantes pour un bon travail d’équipe ?

Communication ouverte, honnête et productive : même une idée bizarre ou apparemment illusoire ne doit jamais être ridiculisée.

Respect mutuel avant, pendant et après le travail : être exigeant sur le travail, mais équitable envers la personne.

Soutien mutuel, avant, pendant et après le travail : « on récolte ce que l’on sème ».


Quelle spécialité culinaire de votre pays vous manque lorsque vous voyagez à l’étranger ?

Certes, ce n’est pas une spécialité à proprement parler : du pain vraiment bon n’est pas facile à trouver partout dans le monde. C’est pourquoi je ressens souvent le manque de bon pain juste après l’atterrissage. Et peut-être d’Aromat (Condiment en poudre).


Quelle est votre chanson préférée ? 

“Last Christmas” de Wham – non, je plaisante. Chez moi, il n’y a pas LA chanson, mais cela dépend de mon état d’esprit. En ce moment, j’aime particulièrement “Toscana Fanboys” de Peter Fox avec Adriano Celentano. Et j’aime aussi écouter Jan Delay.